Avec mes mots…

le poids des mots maladisants éducation bienveillante enfant calme bonheurAvec mes mots….
Avec mes mots je peux rire…
Avec mes mots je peux jouer…
Avec mes mots je peux exprimer…

Mais avec les mots je peux blesser… même sans le savoir.

Je peux atteindre quelqu’un très profondément…

Et encore plus lorsque c’est mon enfant.
Celui qui a toute confiance en moi.
Celui qui me voit comme une référence
Celui qui prend ce que je dis au pied de la lettre

Plus le temps passe, plus j’avance, plus je vous ai en consultation et plus je me rends compte du poids de ces mots, des dégâts qu’ils peuvent faire.

Des mots dits au détour d’une colère : , « tu vas me tuer avec tes histoires ! », « arrêtes tout de suite ou je t’éclate !! »…

Des mots qui répondent à une peur : « file te changer, tu ne sors pas comme ça, t’es fagoté comme une pute ! », « t’es idiot ou quoi ? T’as pas vu la voiture !!!! »…

Des mots dit « en plaisantant » : « et ben alors ma boulette d’amour ? », « roo t’es con on fils ! »

Des mots pour que « tu réagisses » : « bon faut qu’tu fasses quelque chose là, t’as trop grossi ! », « t’es incapable c’est pas possible, bouges toi ! »

C’est bon ? Ça raisonne en vous ? Vous les entendez celles que l’on voit a dit ? Et celles que vous avez dit, ou que vous dites encore, à vos enfants ?

T’es con, t’es bête, t’es nulle, tu comprends rien, tu n’arriveras jamais à rien, t’es stupide ou quoi ?…..

Banal pour celui qui le dit, comme une ponctuation dans sa phrase, ces mots peuvent être ressenti par l’enfant comme des vérités.
Si Maman ( papa, l’enseignant ou tout adulte référent ) le dit c’est que c’est vrai.
Paf et une entaille dans la Confiance et l’Estime de Soi !
Et d’entaille en entaille les sillons se creusent 😥

Bon ok ils pourront toujours venir me voir pour libérer ces traumas :p
Mais il est tout de même plus simple d’éviter de contribuer à leur mal être 😉
Dans les 4 accords Toltèques c’est celui qui s’appelle « que votre parole soit impeccable ».

« Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui.
Qui n’a pas gardé en mémoire une phrase blessante d’un parent ? Et ne la fait pas encore résonner une fois adulte ? La parole est un outil qui peut détruire. Ou construire. Contrairement à ce que nous croyons souvent, les mots ont du poids : ils agissent sur la réalité. Les mots que l’on prononce à votre encontre mais aussi ceux que l’on prononce contre nous même « pff j’suis trop bête », « j’suis nulle ! » , « beurk j’suis immonde ». Ce sont des paroles négatives qui polluent notre mental et grignote notre confiance en nous.
Comment s’y prendre ? En cultivant la modération dans ses propos : apprendre à ne pas en dire trop, ni trop vite. Conclusion : parlons peu, mais parlons vrai, en valorisant aussi nos atouts et ceux d’autrui. »

Cultivons donc la modération, avec nos proches, avec nous même, avec tout le monde

Parce que les mots ont un pouvoir
Ils peuvent être guérisseurs ou maladisants 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s