Dépendance et culpabilité

12410573_592132960944148_7412006784382127217_nDépendance et Culpabilité, voilà deux mots que j’entends souvent !

Le premier pour justifier d’un comportement excessif avec la nourriture, avec l’alcool, la cigarette, le jeu, le sexe, une personne… Oui j’ai bien dit JUSTIFIER. Dans notre mal être il nous faut trouver des coupables. Pour que ce soit moins lourd à porter. Et les coupables sont par exemple : la maladie, les autres qui nous énervent ou une dépendance…

Et elle nous permet un peu de nous dédouaner. « J’y arrive pas j’suis accro ! » . Souvenez vous du post sur les « je suis » d’ailleurs 😉 https://www.facebook.com/syl.lsdp/photos/pb.432839913540121.-2207520000.1451887939./580563095434468/?type=3&theater

Oui mais voilà on ne voit là que le symptôme d’une souffrance, un symptôme utile à notre équilibre en l’état actuel des choses. Avec ce que l’on est, ce que l’on ressent et ce que l’on vit là à cet instant présent nous ne pouvons pas faire autrement. Elle nous est utile. Elle permet d’adoucir une souffrance bien plus profonde ❤

Alors au lieu de la regarder comme une tare, de passer ses journées à se dévaloriser, à se culpabiliser demandons nous si aujourd’hui elle nous procure plus de désagréments que de bénéfices. Le jour où nous ressentirons plus d’inconvénients que d’avantages alors ça nous montrera que c’est le bon moment. Le bon moment pour changer les choses. Ce jour là nous pourrons affirmer « j’ai BESOIN de me libérer de cette dépendance« . Une fois ce besoin clairement exprimé nous trouverons les bonnes personnes, les bons outils pour nous accompagner sur ce chemin.

Souvent dire Stop du jour au lendemain fait rapidement remonter à la surface toute cette souffrance ancienne en nous donnant la sensation que c’est impossible, que l’on n’y arrivera jamais, que pour nous c’est impossible. Alors que ça nous alerte juste sur le fait qu’il nous faut aller traiter la cause plutôt que le symptôme.

Il va falloir aller trouver depuis quand c’est ainsi, ce que nous compensons, ce que ça nous apporté de positif (…) pour comprendre le pourquoi et pouvoir désamorcer les traumatismes anciens qui nous ont amené à avoir besoin de cette dépendance pour tenir. Et alors seulement, en douceur, parce qu’elle ne sera plus utile, la dépendance cessera, parce que nous n’en n’aurons plus besoin

Soyez doux avec vous même, se ronger de culpabilité ne fait pas avancer, bien au contraire ! C’est le plus court moyen pour renforcer sa dépendance 😦

Vous pouvez vous libérer
Reste plus qu’à vouloir s’en libérer ❤
Et pour ça je vous fais confiance ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s