Le système sympathique ?

– Alors ?le-systeme-sympathique-parasympathique-quezaco-sylvie-thaon-tsp-coaching

– Le système sympathique… ça parait simple ! Ça doit être un truc sympa !

– Et Parasympathique?

– … euh… un truc de parachutistes sympas !

 

Imaginez que votre corps est une voiture et votre cerveau la conduit. pour se faire il a deux pédales à sa disposition :

– La pédale 1 qui active le système sympathique
– La pédale 2 qui enclenche le système parasympathique.

Et vous n’êtes pas plus avancé ! :p

Vous roulez et rencontrez un obstacle, votre cerveau analyse instantanément le danger potentiel et bascule en mode survie en appuyant sur le système sympathique. Immédiatement votre corps se met à produire les hormones du stress qui permettront que toute votre énergie soit employée vous maintenir en vie grâce à vos réflexes archaïques.

L’obstacle est finalement évité. Objectif rempli. Le système se désactive. Après coup en racontant à vos proches ce qui vous est arrivé vous vous rendez compte que vous avez mis un énorme coup de volant vous déportant sur la voie de gauche sans même regarder s’il y avait quelqu’un ! Wahou coup de bol ! Pourquoi votre cerveau n’a-t-il pas pensé ? Parce que lorsque ce mode est activé la zone du cerveau permettant de réfléchir de façon logique (le cortex pré frontal) ne peut, elle, être sollicité. C’est l’un ou l’autre.
Vous me suivez ?

Maintenant le système parasympathique. Lui c’est le frein, il permet de se calmer, il stimule le système immunitaire et les mécanismes réparateurs du corps et, et, et… le cortex préfrontal., vous savez le fameux cerveau logique, celui qui permet de rationaliser !

En clair les deux sont essentiels et complémentaires.

Et l’équilibre entre les deux est primordial.

Quelqu’un en situation de stress permanent, en burn-out se retrouve avec un système sympathique ultra activé, en mode survie et s’il ne trouve plus la pédale lui permettant de se calmer il se retrouve incapable de se projeter, de rationaliser, entièrement envahi par ses émotions, ses ressentis, empêtré dans des réactions primaires de survie (attaque, défense, pas bouger…), son corps s’épuise au combat et ne trouve plus la façon de se régénérer, son immunité diminue, les symptômes s’installent….

Et patatra !

Alors ? Et les votres de pédales ? Ça fonctionne bien ? C’est équilibré ?
Vous êtes resté coincé sur la pédale 1 et vous ne savez pas comment la désactiver ?

N’ayez crainte rien n’est irréversible !
Une bonne révision et il n’y paraîtra plus !
Si besoin n’hésitez pas à m’appeler, it’s my job :p

C’est l’histoire de 3 cerveaux…

les 3 cerveaux limbique reptillien cortex neocortex cortex préfrontal émotions thaon sylvie tsp coaching.pngOk je vous l’accorde la photo n’est pas, mais alors pas du tout glamour :p

Le sujet pourrait faire fuir… La théorie des 3 cerveaux (voir 4 maintenant puisque le cortex est subdivisé en néocortex et cortex pré frontal).

Euhhh oui je vous vois déjà faire demi tour avec un « oh non bien trop compliqué pour moi son truc là ! »

Mais non voyons ! Restez ! Vous savez bien que j’aime rendre accessible les trucs un peu bizarre ou complexe :p

C’est donc l’histoire de trois cerveaux qui n’en forment qu’un seul :p

Le 1er qui est apparu c’est le Reptilien. Le cerveau de la survie. Il est en charge de nos fonctions vitales et c’est lui qui se met en marche en cas de danger.

Le 2ème est le limbique : c’est celui des émotions, des ressentis

Le 3ème c’est le néocortex : lui c’est le siège de la pensée construite, il régule nos émotions, nous permet de nous projeter, de faire preuve d’empathie, de parler, de créer, de résoudre des problèmes… Pour info il n’arrive à maturité que vers l’âge… adulte :p

Quand tout va bien la communication entre les 3 cerveaux est fluide, on ressent, on va chercher des ressources, on se projette, on est bloqué, on est calme, on va patiemment chercher une solution…

Tout va bien

Mais vous est-il déjà arrivé …

– de vos retrouver en situation de danger et d’être comme tétanisé ?

– de faire un truc que vous trouvez totalement absurde une fois revenu au calme ?

– d’être d’un coup tellement énervé par une situation que vous prenez une décision « sur le coup de la colère » et que vous ne manquez pas de regretter par la suite ?

– d’être confronté à un problème mais incapable de voir au delà ou de trouver une solution ?

Oui ? Et bien bonne nouvelle : vous êtes normal ! En fait c’est le signe que la communication entre les cerveaux se bloque… et là c’est la panade ! Impossible pour eux 3 de combiner leurs efforts ! Et pour vous d’être serein :p

Alors quoi faire ?

Voici une technique (parmi tant d’autres 😉 )

1. Identifier que « oui c’est le bazar par là haut ».
2. Accueillir les émotions que ça réveille
3. Les ressentir
4. Quand avez-vous déjà ressenti cela ?
5. Visualiser ce ressenti comme si c’était un objet (forme, texture, couleur, taille…)
6. Inspirez profondément et laissez ce ressenti/objet s’envoler ou se dissoudre dans les airs
7. Inspirez, descendez votre regard au sol
8. Visualisez un endroit qui vous apaise
9.Inspirez profondément et venez l’installer dans votre
10. Inspirez et savourez

Et n’oubliez pas de l’apprendre à vos enfants

Je n’ai pas d’argent

« Achetez ça ? Non je n’ai pas l’argent »argent abondance bonheur gts concept coaching skype téléphone fréjus  sylvie thaon
Combien de fois disons nous cela !

Je n’ai pas d’argent.

Probablement une des phrases que j’ai le plus dit dans ma vie et le plus entendu ! Et ce quelque soit mes revenus, tout en bas, en bas ou confortables la phrase était la même pour justifier de ne pas faire, de ne pas acheter. Je n’ai pas d’argent.

Et puis un jour mon fils revient de chez son père en me disant « oh je sais bien qu’on est pauvre » et là j’ai réalisé que  ce n’est pas que je n’avais pas d’argent c’est qu’il avait été utilisé. Qu’il m’avait servi.

Quelques temps plus tard de déconvenues financières en grande disette je me suis surprise à trouver des ressources. Et là où avant je pensais ne pas pouvoir vivre avec si peu, à cette période je me réjouissais de la moindre trouvaille pour parsemer malgré tout nos journée de jolies choses. Et c’est justement quand les revenus étaient au plus bas que les choses ont pu se faire.

C’est ainsi que j’ai trouvé le budget pour que nous partions mes enfants et moi 1 semaine par an au ski. Comment ? En arrêtant de fumer un jour de fête des mères 2010 !

Le séjour au futuroscope ? 1 an à destocker la maison avec les enfants, à faire le tri et à vendre tout ce qui ne nous était plus utile. Ce fut magique de voir cette cagnote se remplir.

Le tour de Corse en camping ? Une cagnotte scellée (pour la surprise finale) sur le meuble d’entrée avec collé dessus une photo de la Corse. Comment nous l’avons alimenté ? Par l’argent de poche que les enfants y mettait en fonction de leur envie,  en y mettant l’argent d’un Mac Do ou d’un ciné pas fait « pour pouvoir aller en Corse », à coup de 5 ou 10 € de ci de là… Je me souviendrai toute ma vie des yeux pétillants de mes enfants quand nous avons ouvert la boîte sur le bateau nous menant en Corse pour voir combien il y avait et ce que nous pourrions nous payer avec ❤

Et ces deux années de formation alors ? Et tes frais de création d’entreprise ? Tu as fait comment Sylvie ?

J’ai lâché mes peurs de manquer (non sans mal :p ) et j’ai fait confiance.

Confiance en la vie.

Confiance en moi pour trouver les ressources.

Oh je ne vous cache pas que j’ai été bousculée, chahutée ; que j’ai trébuché, chuté, pleuré, crié ; que j’ai été pétrifiée, terrorisée, découragée… Le chemin fut long mais tellement enrichissant 😉

Et c’est chaque fois avec émerveillement que je savoure l’abondance de la vie ❤

– Oui mais quand on a l’argent s’est simple !
– Non, c’est simple quand on ressent au plus profond de soi non pas le besoin d’argent mais le besoin de faire cette chose. Quand on a en soit la vision de cet objectif atteint et non pas les yeux rivé sur le porte monnaie vide à cet instant. Alors le cerveau se met en marche, on prend de la hauteur et on peut enfin voir les solutions qui existent.

Vous ressentez au plus profond de vous le besoin de vivre des vacances, de vous éclater dans VOTRE voie professionnelle, d’offrir à vos enfants un merveilleux moment, de vivre une vie sereine malgré les aléas, de vous nourrir de ce séminaire, de vous ressourcer à un spectacle, de vibrer dans des cours de dessin, de vous faire accompagner dans votre cheminement personnel…

Levez les yeux, lâchez la vision de ce porte monnaie vide…
Respirez…
Lâchez vos angoisses et vos peurs….
Respirez…
Visualiser vous entrain de vivre pleinement ce besoin…
Savourez le bien que cela vous procure…
La sérénité qui vous remplit…
Inspirez
Inspirez ces ressentis, ces émotions, ce bonheur de vivre cet instant…
Inspirez et venez l’installer en vous…
Inspirez encore…

Vous êtes plein de cette richesse ❤

Savourez et laissez votre cerveau trouver les ressources ❤

Passez une belle jOurnée enchantée ❤

J’vous kiff et j’vous kiss ❤

Syl Vie

 

Les body-kifs

– T’as vu le cul que tu te paies ?gts concept perte de poids estime de soi mincir silhouette ligne s'aimer bodykifs neuroscience
– Pffff laisse tomber ! Tes cuisses c’est des poteaux
– T’es moche dis donc !
– RooOo la baleine que t’es avec ce maillot !
– T’es un boulet franchement !
– T’es trop conne !

Vous accepteriez que je vous dise cela ?
Vous oseriez dire cela à votre meilleure amie ? A votre maman ? A votre fille ? A une collègue ?

– Surement pas ! C’est bien trop cruel et dévalorisant !

A elle vous lui montrez ses atouts et vous la faite positiver, non ?

Alors pourquoi vous le dites-vous à longueur de journée ?

On se traite bien souvent bien plus mal que l’on traite ses amis.

Alors demandez vous devant votre miroir
« Que dirais je à ma meilleure amie si elle était plantée là, nue, devant le miroir à se dire les pire horreurs ne posant son regard sur ce qui ne lui plait pas chez elle ? « 

Appuyer sur le négatif c’est enfoncer un clou. Ça blesse. Il n’y a aucune bienveillance et positivité dans cette démarche.
En revanche éduquer son regard à voir du positif dans notre silhouette, parfois petit morceau par petit morceau, ça transforme le regard que l’on porte sur soi, ça renforce notre estime.

Je ne vous dis pas de nier ce qui ne vous plait pas. Je vous propose, plutôt que de vous épuiser à détester cette partie, de vous remplir d’énergie en aimant des ptits bouts de ci de là (qui seront de plus en plus nombreux au fil des jours, garantis 😉 ) et du coup de pouvoir rediriger cette énergie positive à la recherche de solutions pour le popotin pas ferme ou les cuisses flasques.

Alors concrètement on fait quoi ?

Chaque matin pendant 21 jours vous dites à votre cerveau de trouver d’ici ce soir 5 endroits et des attitudes qui vous plaisent dans votre silhouette. Si, si ! Obligé : UNIQUEMENT CE QUI VOUS PLAIT ! Habillé, nu, fixe ou en mouvement. Peu importe. Le seul impératif est d’en trouver 5 d’ici le soir.

– Vous ne trouvez pas ? Mettez vous en valeur, sublimez la courbe que vous aimez, le regard qui brille… attirez le regard sur les endroits que vous aimez (ou ne détestez pas :p ) plutôt que de passer votre temps à vouloir camoufler ce qui ne vous plait pas. Vêtements, maquillage, accessoires, on teste 😉

Dans la journée soyez attentive à votre corps, à ce qu’il dégage, à l’effet de vos jambes croisées, à avoir une jolie posture, à la courbe de vos hanches… Testez de nouvelles tenues, regardez les réactions, bref amusez-vous !

En fin de journée vous devrez noter vos 5 body kifs du jour (un creux, une courbe, une mise en valeur….). Et pas un jour sans noter ses kifs ! Souvenez-vous qu’un jour sans kif est un jour où l’on n’a pas été attentive et/ou bien trop négative 😉 Alors on change son regard 😉

Et n’oubliez pas que l’estime de soi touche beaucoup plus de monde que l’on pense, alors parlez en à vos filles, vos copines et également à vos maris, vos frères, votre père, vos fils et vos amis ! 😉 Amusez-vous à le faire en famille 😉

Et n’hésitez pas à venir partager ici vos body kifs, vos difficultés, vos impressions, vos victoires 😉

Pourquoi 5 ? Parce que des chercheurs en neurosciences ont déterminé qu’il faut 5 compliments pour annuler l’effet d’une critique. Et que je mets ma main à couper que vous ne passez une journée sans vous faire au moins une critique… alors 5 compliments en auront au moins désactiver une.

Les premiers jours vous allez trouver cela probablement horrible et infaisable… Persévérez. Et chaque matin donnez à nouveau l’injonction à votre cerveau de trouver ces 5 Body Kifs. Vous serez surprise de la rapidité avec lequel le regard change. Si, Si promis.

Passez une belle jOurnée enchantée ❤

J’vous kiff et j’vous kiss ❤

Syl Vie

P.S : Si malgré tout vous n’y arrivez pas, ça remue trop d’émotions en vous, vous savez que je consulte en cabinet à Fréjus et également par Skype et téléphone.

 

Le sourire, la clef du bonheur

Coup de foudre.Sourire dopamine bonheur changement.jpg

Que voyez vous sur cette photo ?

Moi j’y vois une femme au sourire radieux, aux yeux pétillants et pleine de joie.

Elle irradie et elle est belle.

Et je parie que vous en pensez de même.

Alors pourquoi ne pas porter sur vous le même regard ?

Je vais vous raconter une histoire…
Pour le boulot, j’ai fait des flyers avec mon avant/après de perte de poids et à chaque fois qu’un de mes proches le voit, il me regarde interloqué en lâchant un « c’est toi là ??!! ».
Oui, oui j’ai bien dit mes proches.
Mes parents. Mes amis. Mes enfants. Mes collègues. Mes voisins.

Aucun ne se souvient que j’ai un jour fait 130 kg et que j’étais empêtrée à ce point dans mon corps. Pourquoi ?

Parce que eux me regardent avec amour. Ils voient et retiennent en moi ce qu’il y a de plus beau et non ce qu’il y a de plus moche.
Moi je faisais tout l’inverse. Je ne voyais de moi que le pire, que le gras, que ce que je n’arrivais plus à faire, que ce que je n’étais pas ou plus.

Et à me répéter inlassablement ces horreurs je me suis éteinte, recroquevillée. Exit ma joie de vivre et mon sourire.
Pourtant c’est justement ma joie de vivre, mon sourire, mon humour, ma persévérance, ma force qui a touché mes proches.

Vous n’avez pas le corps que vous voulez ? Votre corps vieillit ?
Peut importe, si vous irradiez de bonheur.

Ce n’est pas d’avoir le corps de ses rêves qui nous rend beau ou belle, ce qui nous rend Wahou c’est ce que l’on dégage, c’est la confiance en soi, le bonheur, la joie. Combien font du 38 et sont tout fade alors que d’autres comme cette mamie indienne sont sublimes tout simplement.

Souriez ! Vous serez resplendissant(e) et vous vous sentirez de plus en plus heureux.

Si, si ! Les recherches en neurosciences ont prouvé que si vous vous vous mettez à sourire de façon intentionnelle votre cerveau va de lui-même en déduire que vous êtes heureux et produire de la dopamine ! Nous avons donc le pouvoir de se faire un shoot de bonheur ! En fait, la recherche montre que sourire donne au cerveau autant de plaisir que de 2000 barres de chocolat, ou 25 000 $. Concrètement comme la plupart des stimuli que nous exprimons sont ambiguës à analyser pour le cerveau, celui-ci cherche à savoir comment vous vous sentez en analysant vos mimiques. C’est le «biofeedback». Quand il remarque que vous fléchissez vos muscles sur le côté de la bouche, il pense «Je souris ? Alors c’est que nous devons être heureux. » et pof il produit de la dopamine, l’hormone du bonheur !

Allez shoot de dopamine pour tout le monde aujourd’hui !
C’est ma tournée !

Je me mets à méditer !

Bon ben voilà c’est décidé vous voulez expérimenter la méditation christophe andré méditation sylvie thaonquotidienne.

– Hein toi qui a un cerveau qui ne s’arrête jamais ??!!
– Ben ça tombe bien Christophe André a dit que c’était normal !
– ? et tu fais comment alors ?!
– Ben Mathieu Ricard, tu sais le moine bouddhiste français, il a dit qu’il ne fallait pas « arrêter ses pensées » mais les accueillir, du coup je pense que je peux y arriver 😉 Si vous voulez l’écouter c’est ici

– Et ben…. j’en reste coi !
– Ben profites en pour méditer toi aussi ! :p

Pourquoi se mettre à la méditation ? Les neurosciences ont prouvé « que huit semaines de méditation sur la pleine conscience (de type MBSR), à raison de trente minutes par jour, s’accompagnent d’un renforcement notable du système immunitaire et des facultés d’attention, ainsi que d’une diminution de la tension artérielle chez les sujets souffrant d’hypertension et d’une accélération de la guérison du psoriasis.

En pratique, il n’est pas nécessaire de méditer pendant de longues durées mais il est indispensable de le faire régulièrement. Si le cerveau est sollicité régulièrement, une trentaine de jours environ suffisent pour voir apparaître une modification des fonctions neuronales. L’étude scientifique de l’influence des états mentaux sur la santé, autrefois considérée comme fantaisiste, est donc de plus en plus à l’ordre du jour.

Sans vouloir faire de sensationnalisme, il importe de souligner à quel point la méditation et « l’entraînement de l’esprit » peuvent changer une vie. Nous avons tendance à sous-estimer le pouvoir de transformation de notre esprit et les répercussions que cette « révolution intérieure », douce et profonde, peut avoir sur la qualité de notre vécu. » Source ici

Pour ma part mon choix de méthode s’est  porté naturellement vers Christophe André dont j’aime beaucoup ces travaux et maintenant sa voix !
Son livre « Méditer jour après jour » est accompagné d’un cd de méditation guidée.

Voici un lien pour commencer des méditations guidées par Christophe André si ça vous tente Ici

 Voici les différents exercices :

5:05 – Suivre sa respiration
18:00 – Prendre conscience du corps
32:44 – Accueillir les sons
45:00 – Se détacher de ses pensées
58:00 – S’ouvrir à l’expérience de l’instant présent
1:14:24 – Le corps douloureux
1:29:10 – Les émotions douloureuses
1:44:40 – Pleine conscience de la douceur et du bonheur
2:01:05 – Méditation d’amour et de liens
2:17:49 – Méditation vers la conscience ouverte

N’oubliez pas que l’important n’est pas de méditer beaucoup mais de méditer régulièrement, quotidiennement, même si ce n’est que 5 minutes au départ ❤

On rentre en apprentissage et rares sont ceux qui, du jour au lendemain, savent tout faire parfaitement 😉

N’hésitez pas à partager votre expérience sur ma page coach Ici ou en commentaire sous ce post ❤

CQFD ou l’art d’être cool

être cool gérer ses émotions avoir confianceSituation 1 :
Je sors jeter la poubelle et je vois un monsieur forcer pour rentrer dans la place de parking à côté de la mienne. Oui, oui forcer. Il manquait facile 5cm pour que ça rentre. Résultat ? 2 voitures de rayées (en plus de la sienne cabossée de partout :p)
 
– Hey !!! ça va pas non ! P**** mais vous voyez pas que ça rentre pas !!! Sortez de cette voiture qu’on fasse un constat !
– Oh c’est bon ! Y a pas mort d’homme ! Et je m’arrête si je veux, espèce de mal b**** et…..patati et patata voilà la situation qui part en farigoulette à celui qui sera le plus agressif !
 
Situation 2 :
Je suis en pleine préparation de repas, ma cousine vient manger et j’ai un rendez-vous super important ensuite. Je suis pile poil dans les temps, ni en avance, ni en retard. Tout va bien. Ma fille m’appelle :
– Maman, j’ai loupé le bus ! Tu peux dire à la cousine de venir me chercher.
– Ma fille, elle ne connait pas la ville et ça lui fait faire un sacré détour
– Ben ça va elle met le GPS !
– Tu changes de ton tout de suite !!! C’est toi qui fait la connerie et tu te permets en plus de parler comme ça !
Pas le choix, je descends…. en rageant et ruminant durant les 20 minutes de route et en hurlant sur elle, sur son inconséquence, sur le fait qu’elle me mette en retard…. Et patati et patata voilà la situation qui part en farigoulette à celle qui criera le plus fort et qui aura le dernier mot !
 
Situation 3 :
Le professeur de sport de mon fils, en séjour au ski, qui m’appelle pour m’annoncer que celui ci à fait une chute… en sortant du bus :p
Moi en panique, le nœud au ventre, pas là pour le soigner, pour le rassurer, à imaginer la triple fracture et pourquoi pas l’ablation dudit bras, mais il ne pouvait pas faire attention et pourquoi ne m’ont-ils appelé que maintenant …. Et patati et patata voilà la situation qui part en farigoulette à celui qui accuse le plus l’autre !
 
A PART QUE CA NE C’EST PAS PASSE COMME CA HIER !
 
J’ai vécue c’est 3 situations mais en aucun cas ce n’est parti en farigoulette 🙂 Et vous savez pourquoi ? Parce qu’hier j’avais posé comme intension le matin, dans le défi des 100 jours
« je me la joue cool » et mon cerveau s’en est souvenu ! et il n’a eu de cesse de me faire rechercher en moi les outils dont j’avais besoin pour que je le prenne cool !
La voiture bugnée ? Hop rapide calcul de l’énergie que ça va me prendre à faire réparer la petite griffure dans l’angle de mon pare-chocs plastique : j’ai choisi de ne pas en prendre.
La voiture d’à côté avec l’aile toute rayée ? pas question que monsieur s’en aille sans laisser un mot. J’ai visualisé Mr entrain d’écrire son mot et j’ai affirmé; même les badauds n’y croyaient pas que j’allais réussir. Monsieur est sorti et à mis un mot.
Ma fille et sa façon de parler ? juste une phrase ferme que je n’ai pas pris personnellement. En même temps elle a fait ce que je lui ai appris : tu as un soucis commence par trouver une solution et elle m’a appelée toute fière d’avoir pensé à la cousine :p
Mon repas pas cuit ? J’ai laissé la plaque chauffer avec le minuteur (dont je ne me sers jamais trop peur que la maison prenne feu) et j’ai nettoyé sur tout le chemin les peurs et les angoisses que ça me faisait remonter à l’aide du GTS Concept.
L’appel du professeur pour la chute de mon fils ? Respiration profonde, je ne fais aucune supposition sur son état et je le laisse parler et exposer la situation. Examen fait pas de fracture ni d’emputation, repos demain matin. Mon fils ne voulait pas que vous m’appeliez pour ne pas m’inquiéter ? Dites lui que je ne m’inquiète pas vu qu’il sait s’enlever sa sensation de douleur avec les exercices GTS (et je ne suppose même pas que le prof m’aies pris pour une bizarre :p ). Je le remercie pour son appel, et lui souhaite bon courage pour la suite du séjour.
 
Conclusion : intention d’hier réussie à 100% : je me la suis jouée cool et surtout, surtout j’ai validé que quoi qu’il m’arrive maintenant dans ma vie j’ai les outils pour mieux vivre les aléas.
Et histoire de finir en beauté je me suis couchée en trouvant mes 3 kifs de ma journée et en faisant mes gratitudes !
 
Je suis libre ❤
Libérée de ces empreintes émotionnelles qui conditionnaient mes réactions, mes façons de vivre les choses ❤
Libre d’être celle que je suis ❤
J’ai confiance en mes capacités à faire face aux aléas de la vie ❤
Et j’ai confiance en la vie qui me propose toujours tout pile les aléas dont j’ai besoin pour avancer ❤

Le bonheur c’est dans la tête !

cerveauHier j’ai lu un article scientifique tip top qui propose 5 choses à faire pour être plus heureux. Si, si scientifique ! Issu de la recherche en neuroscience (étude scientifique du système nerveux). Cet article est en anglais, voici son lien original, je vous invite vivement à le lire intégralement (nul besoin de le lire en anglais il vous suffit d’utiliser la fonction « traduire » de votre navigateur 😉 )http://www.bakadesuyo.com/2015/12/make-you-happy-3

Voici en résumé les 5 choses à faire pour être plus heureux :

1) Ecouter la musique des moments les plus heureux de votre vie

Un des forts effets de la musique vient de sa capacité à nous rappeler les environnements précédents dans lesquels nous écoutions cette musique. Par exemple si le collège était le plus beau moment de votre vie, si vous commencez à écouter la musique que vous écoutiez à l’époque, ça va vous aider à vous sentir plus connecté à ce moment plus heureux dans votre vie et à ressentir à nouveau cette émotion positive.

2) Sourire et porter des lunettes

Quand votre cerveau sait pas comment se sentir il regarde ce que vous faites pour trouver des indices. Ceci est appelé «biofeedback». « Le biofeedback est juste l’idée que votre cerveau recherche ce qui se passe dans votre corps et examine ces informations pour décider comment il doit se sentir. »
Alors quand il remarque que vous fléchissez vos muscles sur le côté de la bouche, il pense «Je souris ? Alors c’est que nous devons être heureux. Donc lorsque vous commencez à changer les émotions que vous montrez sur votre visage ça modifie la façon dont votre cerveau l’interprète. Comme la plupart des stimuli que nous exprimons sont ambiguë et donc difficile à analyser pour le cerveau, d’être attentif à produire des stimuli positifs va avoir un effet très bénéfique.
En fait, la recherche montre que sourire donne au cerveau autant de plaisir que de 2000 barres de chocolat, ou 25 000 $ ! 😮

Et pourquoi porter des lunettes de soleil ?

La lumière vive nous fait plisser les yeux, comme quand on est inquiet ! Mettre des lunettes de soleil évite de plisser les yeux et donc vous n’allez pas contracter le muscle sourcilier et ça évite à votre cerveau de penser, « Oh mon Dieu, je dois être inquiet au sujet de quelque chose. « 

3) Penser Objectifs change votre façon de voir le monde

Lorsque vous vous sentez stressé pensez à vos objectifs à long terme. Cela donne à votre cerveau un sentiment de contrôle et peut libérer de la dopamine, qui vous fera vous sentir mieux et plus motivés. Les objectifs et les intentions que vous définissez changent la façon dont votre cerveau perçoit le monde. Quand nous sentons comme tout va mal et nous ne faisons aucun progrès, avec l’impression que c’est terrible, que l’on ne peut pas changer le monde, il vous suffit de changer la façon dont vous percevez le monde, ce qui suffira à faire une différence positive. Lorsque vous définissez quel est votre objectif à long terme, ce que vous cherchez à accomplir, votre cerveau va se réjouir ensuite de vous voir travailler à cet objectif. Il note l’accomplissement de quelque chose qui est significatif pour vous et se met donc à libérer de la dopamine, ce qui va vous faire sentir mieux.

4) Bien dormir

Nous savons tous que la dépression entraîne des troubles du sommeil. Mais ce qui est intéressant c’est que l’inverse est aussi vrai : un mauvais sommeil peut aussi provoquer la dépression. La dépression provoque des problèmes de sommeil, mais des problèmes de sommeil sont aussi plus susceptibles de conduire à la dépression.
Voici quelques suggestions : exposez vous à la lumière du soleil dans le milieu de la journée. La nuit, essayez de rester dans un environnement faiblement éclairé. Dormez dans un endroit confortable et instaurez un rituel du coucher afin que votre cerveau puisse se préparer à aller dormir. Couchez vous à la même heure et tenez un journal de gratitude (avec celui des kifs et des réussites :p )

5) Comment vaincre la procrastination

La procrastination est souvent un cercle vicieux parce que vous tardez, alors vous avez moins de temps pour terminer le projet, vous devenez plus stressé, vous tergiversez, vous avez encore moins de temps, ce qui vous fait encore plus stressé et … eh bien, vous voyez l’idée.
Alors, quelle est la réponse? Lorsque nous sommes envahi par le stress pour le faire baisser il nous faut faire une chose qui est immédiatement agréable pour nous. Au lieu d’être accablé, de toujours reporter et de continuer de stresser commencez par mettre un cadre agréable et ensuite démarrez par la partie la plus agréable de cet objectif. Par exemple écoutez ces airs heureux de l’époque et puis rassembler tout ce dont vous avez besoin pour démarrer.

En résumé :

1. Écouter la musique liées à vos moments les plus heureux de votre vie
2. Sourire et porter des lunettes de soleil
3. Pensez à vos objectifs
4. Améliorer votre sommeil
5. Battre la procrastination
Et petit bonus :
La plus simple façon de démarrer une spirale ascendante est d’aller faire une promenade à l’extérieur tous les matins et si possible, de le faire avec un ami. Au delà de l’exercice physique et de ses bénéfices, quand vous marchez dehors à la lumière du soleil, vous trouverez des bénéfices pour sommeil qui influenceront la production de sérotonine et si en plus vous portez vos lunettes de soleil et que souriez à votre ami alors là bonjour la dopamine et c’est l’extase :p

Voilà les conseils d’Alex Korb, chercheur post-doctoral en neurosciences à l’UCLA et auteur de La spirale ascendante, instructif non ?

Perso je vis en permanence avec les sourcils froncés alors je file dés aujourd’hui me racheter des lunettes de soleil et promets de me détendre du front :p