Le temps qui passe

En ce week-end de changement d’heure quoi de plus naturel que de parler du temps !

Qui n’a pas eu un jour la sensation que  :

Le temps file à tout allure

Le temps passe trop vite

Les journées sont trop courtes (enfin surtout celles où l’on est en vacances :p )

Je n’ai pas le temps !

Et pourtant (pour temps ? :p )….

Pourtant, la journée fait pour tout le monde 24h.

A tâches identiques, l’un va courir et être stressé et l’autre va avancer tranquillement…Alors si le temps et les tâches sont les mêmes pour les deux, quelle différence entre celui qui est en perpétuel « manque de temps » et celui qui aborde sa journée sereinement ?

….

Vous ne voyez pas ? Ou vous n’avez pas le temps de vous poser ce genre de question ? :p temps manque de temps changement d'heure coaching développememnt personnel sylvie thaon coach lapin blanc

Regardons de plus prés. Vous souvenez-vous de Lapin Blanc dans Alice au Pays des merveilles ?

Regardez-le bien et portez votre attention sur ses ressentis. Comment se sent-il en voyant ce temps qui passe ?

Il est tendu, envahi par le stress, avec la sensation de manquer de temps, ça lui serre dans les tripes, ça fourmille dans son corps ?….

Or il a le même temps qu’Alice. 24h.

En revanche il a en lui, dans son cerveau, profondément ancré, un programme. Programme qui induit ce comportement. Fabuleux programme que celui de savoir faire face à une situation d’urgence, il en devient moins fabuleux quand il est enclenché en permanence. LapinBlanc est justement dans ce cas là. Pied au plancher en permanence. La pédale du système parasympathique n’ai plus activé ! Et plus il stresse,  plus il s’épuise (et épuise les autres :p ), moins il est efficace, plus l’angoisse de ne pas pouvoir tout faire augmente, moins il dort, moins il trouve de solutions, plus il est fatigué… Cercle infernal !

LapinBlancn’en peu plus de ce fonctionnement qui maintenant « lui bouffe la vie ! ».

Oh je me doute bien que Lapin Blanc a du chercher des solutions : todolist, faire soi même « au moins s’est bien fait, j’aurai pas à repasser derrière », raccourcir ses nuits pour rallonger ses journées… Toutes des solutions utiles, mais mécaniques. C’est ce que j’appelle des solutions « lutter-contre », je conserve ma croyance, mon programme et je vais à l’encore de celui pour moduler les effets. Ok ça bouge les choses techniquement, concrètement dans le présent. Mais ça en change rien son ressenti, Lapin Blanc continue de se sentir « à la bourre, débordé, overbooké… » et à courir… de plus en plus même vu qu’il fait en de plus en plus lui « parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi même » et que franchement « on ne peut compter sur personne dans ce monde ! »

Depuis quand se sent-il « en retard » ? Quand le cerveau a-t-il installé ce programme ?Quand « avoir manqué de temps » a-t-il failli coûter cher à Lapin Blanc, ou à ses parents, à ses proches ?

Si le cerveau a ce programme, c’est forcément pour une bonne raison ! Le job du cerveau étant de nous maintenir en vie, chacun de nos programmes est, pour lui, basé sur une stratégie de réussite… à nous faire vivre. Suite à une expérience, un vécu, un ressenti de très forte intensité, un sur stress pour sa vie, avec la sensation de l’avoir échappé belle, il crée ou modifie les programmes en intégrant ces nouvelles données, pour que ça ne se reproduise plus.

Et il s’installe en mode survie, entraînant LapinBlanc dans une course effrénée.

« Ben qu’est-ce qu’il doit faire LapinBlanc du coup ? »

Si ce fonctionnement lui convient, rien. Continuer sa route et sa course.

Si ce fonctionnement lui pèse et le limite, il peut aller chercher ces croyances, ces programmes et surtout les situations et les ressentis qui les ont engendrées, il y a fort à parier que des émotions y sont resté coincées et que se sont elles qui maintiennent en place ce programme !

« Et il fait ça comment mister LapinBlanc ? »

Il m’appelle et prend rdv avec moi évidement ! :p Il peut aussi se trouver la méthode qui lui convient le mieux au travers de vidéos, de lectures.. d’aller à la rencontre de thérapeutes, de techniques comme l’EFT, la PNL, l’hypnose Eriksonnienne… Qu’il cherche des méthodes dont le but est de libérer les émotions restées bloquées, de déprogrammer les empreintes émotionnelles limitantes, d’identifier et changer les croyances devenues « emprisonnantes ».

Et il se rendra vite compte de tout l’énergie qu’il gagne à avancer tranquillement, des fabuleuses compétences de son cerveau pour peu que lui soit calme et serein, de son efficacité redoutable quand il aborde la journée dans cet état d’esprit… et du temps qu’il a gagné à arrêter de stresser, de courir, d’angoisser.. et de radoter qu’il n’a pas le temps ! Le temps sera son allié, il est l’espace qui lui est donné pour exister, pour faire, pour créer… pour vivre ! le temps qui passe thaon sylvie coaching developpement personnel coach pas le temps a la bourre

Il va apprendre à appuyer parfois sur le frein pour profiter du paysage, activant son système parasympathique. Mais il saura aussi appuyer sur le champignon, activant son système sympathique en cas de besoin. Et il se rendra aussi vite compte que toutes ces années à courir après le temps, à avoir la sensation de devoir faire « vite, vite », lui a permis de développer des stratégies hyper efficaces pour quand, effectivement, il y a un coup de bourre. C’est vrai qu’il est fichtrement doué à 48h d’une de date buttoir et qu’il gère graaave bien le stress des périodes de grosses activité… Et encore mieux depuis qu’entre deux il se sent serein et calme, qu’il prend le temps de se ressourcer, de recharger ses énergies et d’apprécier le moment présent !

Et maintenant ?…. Maintenant il est 8h20…. et j’suis à la bourre pour partir au boulot !

Heureusement que j’suis pro pour appuyer sur l’champignon quand c’est nécessaire (ben oui quoi, j’ai été un Lapin Blanc ! Vous ne vous en étiez pas douté ? :p )

Je fiiiiiiiile….. pour être à l’heure !!!!!

Kiff & Kiss ❤

SylVie

Le temps passe trop vite !

1000 idées à la secondes, 1000 choses à faire…sylvie-thaon-tsp-coaching-le-temps-mechappe-pas-le-temps-manque-de-temps

Et le temps passe trop vite.
Vous avez cette impression ? Vous vivez ce stress permanent de courir après le temps ?

Alors c’est que vous avez été contaminé ! Vous avez chopé le virus ! C’est le signe que vous avez le pied bloqué sur la pédale de l’accélérateur (le système sympatique souvenez vous 😉 ) et que vous n’utilisez plus assez, voir plus du tout la pédale pour ralentir, voir stopper (le système parasympatique).

Et c’est gravaaave ? Grave, ça peut vite le devenir. L’état de stress fini par s’installer en permanence et c’est tout votre être qui en pâti (en plus de l’entourage :p ).
Votre corps donne des signes physiologiques : fatigue chronique, constipation, baisse de l’immunité (on chope tous les microbes qui passent :p ), prise de poids (ou perte de poids selon les personne), hypertension…
Vous vous faites mener par votre mental : vision négative de soi, du monde, peurs disproportionnées, phobies qui s’amplifient….

Bref de ptits signe, en ptit signe ça se tend… « vous avez pas l’temps ! » est devenu votre phrase fétiche 😦

Pourtant on dispose tous du même crédit de 24h !

Que faire ?
Aux 1ers signes qui apparaissent, à la 1ere phrase prononcée « ahhh j’ai pas le temps !!! » asseyez-vous.
Je vous entends déjà hurler « m’asseoir ??!! avec tout ce que j’ai à faire ! Ça va pas non ?! »
Si asseyez vous 1 minute. Juste 1 minute et faite cet exercice 

Le temps vous l’avez. Il est là, il existe.
Et vous avez le pouvoir de choisir comment vous l’utilisez. Parfois dans le speed parce que la situation l’exige, parfois en mode pause parce que le corps l’exige. Tout est question d’équilibre.
1 minute. Juste 1 minute. 1 minute par heure.
1 minute par heure où vous vous recentrez sur vous, sur votre respiration.

Le but n’est pas de faire taire le mental, de stopper le hamster, lui son job c’est de mouliner, qu’il mouline. Simplement lui est soit dans le futur (anxiété), soit dans le passé (déprime).

Le but est de replacer son attention sur soi, sur ce que l’on fait, sur sa respiration, sur le ici et maintenant. Seul le présent existe.

Et le soir au couché portez votre attention sur vos kifs et vos réussites du jour. Oui oui vos réussites et non pas la liste interminables des choses à faire pour le lendemain, des choses en cours, ou des choses que vous n’avez réussi à faire… Liste que vous savez pertinemment qu’elle est bien trop longue pour être faite en 1 journée… à moins de finir avec un beau burnt out !

Si vous avez l’impression :
 que ces conseils sont totalement inapplicables pour vous…
 que vous ne pouvez vous poserez.. que le jour où vous serez mort…
qu’il est impossible que vous trouviez 1 minute…

Et que cet état de stress permanent devient un handicap pour vous, pour votre entourage, pour votre santé…
Que vous sentez bien que ça ne peut plus durer comme ça alors n’hésitez pas à m’appeler pour prendre rdv  Il y a toujours une solution !

Comment bien commencer sa journée

all-you-need-is-love-t9q920qu-94625-500-357_largeEt si, plutôt que de commencer sa journée martel en tête, le pied au plancher avec un « Hop, hop, hop on enchaîne », vous commenciez par vous poser… et vous demander vers où vous voulez aller ?

 
Si pour démarrer la journée vous preniez le temps de définir vos objectifs de votre journée, vos besoins ?
 
Essayez ça change tout ! Si, si je vous assure ! Le « Hop, hop, hop on enchaîne » est ma seconde nature…euhhhh non c’est ma première nature pour dire vrai :p Et depuis que je démarre ma journée en commençant par me demander ce dont j’ai besoin dans cette journée… et bien ça change tout !
 
Ça paramètre le cerveau dés le matin. Quand on vous dit « allez zou vas-y », savez-vous pour autant où vous allez ? Arrivez-vous à savoir comment y aller ? Et en combien de temps ? NON :p
 
Pour le cerveau c’est pareil ! Si dés le lever vous enchaînez (quelle belle symbolique au passage : se mettre des chaînes ! Pas pratique pour avancer :p )… Si vous démarrer direct dés un pied posé au sol, enchaîner = sans même réfléchir comment voulez-vous que votre cerveau sache que vous n’aviez que 30 minutes pour vous préparer, qu’il devait trouver une astuce pour récupérer la fille à l’école, qu’il fallait passer au magasin pour faire les achats qu’il manquait pour le repas….
 
Quoi ? C’est vous qui savez tout ça ? Ah bon ? Alors pourquoi passez vous la journée à courir après le temps, à vous énerver après votre mari qui n’a pas pu aller chercher sa fille « comme d’habitude » et à manger une pizza surgelée au lieu de votre soupe et de votre gratin que vous aviez prévu ?
 
Des besoins et des objectifs mal définis entraînent cafouillages, perte de temps, stress… que l’on redistribue à l’envie aux enfants, à chéri, aux collègues, à maman qui prend des nouvelles ou au malheureux automobiliste que vous croisez :p
 
Alors on respiiiiiiiiire, on va se chercher un grand verre d’eau (oui j’en profite pour vous rappeler que c’est vital de boire suffisamment :p ), un papier, un crayon et on écrit ses besoins et ses objectifs.
 
Par exemple :
Aujourd’hui j’ai besoin de ….
– trouver une solution de garde pour ma fille mercredi
– de passer une journée smooth
– de savoir où j’en suis de mes comptes
– d’avoir des nouvelles de mon frère
– de rattraper mes excès du we
– d’être fière de moi
 
Pour ce faire, j’ai comme objectifs :
– de réaliser mes tâches les unes après les autres et de faire des ptites poses régulières pour éviter de monter en stress
– de me pomponner et de repérer toutes mes victoires de la journée
– d’appeler Mamie, ma sœur ou les copines pour voir si elle peuvent garder la grande
– de faire mes comptes
– d’appeler mon frère
– de faire un quota entre ….. et …… kgcalories
 
Allez zou c’est parti ! NooOon, on revient ici et  on BOIT le verre d’eau 😉
 
Ensuite vous faites le point à mi journée, au goûter puis au coucher 😉 Et, évidemment, vous relevez toutes vos victoires et vous vous remerciez pour tout et remerciez la vie pour toutes les synchronicités
 
Vous n’avez pas réussi à tout faire ? Pas graaaave, prenez du recul, trouvez où ça a péché et voyez comment progresser 🙂 Souvenez-vous que c’est à force de se planter que l’on devient une jolie fleur
 
Ah oui ! Une dernière chose ! N’oubliez jamais ce dont vous avez le plus besoin, chaque jour sans exception :
L’Amour ! L’amour que vous vous portez !
Soyez doux et aimant avec vous même ❤