J’ai coupé mes cheveux ! Et alors ?

[Pensée de la semaine]

j'ai coupé mes cheveux cheveux long courts feminité estime de soi confiance en soi estime de soi développement personnel coaching sylvie thaon

VERSION VIDEO parfaitement imparfaite →  ici     #yenapourtouslesgoûts

Et version écrite là ↓ #aumoinsquandtuliscaderangepaslevoisin

J’ai coupé mes cheveux !
Rien de bien extraordinaire normalement je vous l’accorde.
J’avais décidé de les laisser pousser pour les avoir long, très long et pouvoir, une fois dans ma vie expérimenter le jeté-de- cheveux-de-côté-so-sexy. J’expérimentais.

Ils m’ont fait faire du chemin en poussant. Ils m’ont interrogés sur ma conception de la féminité, sur les soins que je leur apportés (ou pas), sur ma volonté à vouloir les faire rentrer dans le rang alors que eux sont libres et veulent boucler où ils veulent… J’ai appris à lâcher prise sur le résultat, je les ai laissé de plus en plus libre d’exprimer leur…indiscipline…

Et puis j’en ai eu marre ! Marre de l’énergie que ça me coûtait de vouloir expérimenter un truc qui n’est, profondément, pas moi ! S’en est suivi une longue conversation avec moi même que je vous retransmets ici (ben oui je me parle à moi même):p

– Ok. Tu sais ce que tu aimes. Tu aimes passer 3 secondes devant le miroir, tu aimes te laver les cheveux en 2 minutes top chrono, tu aimes quand c’est simple, tu aimes avoir la nuque dégagée…
Alors pourquoi vas-tu dépenser de l’énergie à vouloir être autre chose pour-voir-si-ça-aussi-ça-te-plait. Et sinon ? T’as de l’énergie à perdre Syl ?

– …

– Et t’as pas l’impression que c’est pareil avec ton poids, tes fringues, ton âge… combien d’énergie mets tu chaque seconde de ta vie à vouloir être autre chose un jour ? Et si tout cela n’était qu’une façon de te détourner de l’essentiel : celle que tu es réellement, profondément ? Et si, soyons fou, tu récupérais toute cette énergie et tu la redirigeais ici et maintenant juste à Etre. Ferme les yeux et imagine avec moi….

Imagine que tu décides aujourd’hui que tu es parfaite. Avec des rondeurs, des rides, des cheveux indisciplinés, avec des blessures, avec des casseroles… Peu importe celle que tu es aujourd’hui est PARFAITE. Parfaitement imparfaite. Imagine.
Imagine toute l’énergie que tu récupères dans ce passé qui te fais encore souffrir, dans ce futur que tu n’atteindra jamais.
Imagine que toute cette énergie tu la rediriges vers ton cœur, vers ce que tu es profondément, vers ce qui te fait vibrer.
Imagine l’être rayonnant que tu deviens alors, imagine combien tu te sens forte et portée pour devenir enfin celle que tu es vraiment. Que crois-tu que les autres verront ?

Que vois-tu chez les être qui ont réussi cela ? Voyais-tu chez Mère Théresa ses rides, ses bras qui pendouillaient ou son amour infini et sa détermination ? Que vois-tu chez cette fille qui rie aux éclats, ses bourrelets ou sa joie de vivre ? Que voyais-tu chez Steeve Jobs, un homme chauve et binoclard ou l’étincelle de génie, l’assurance d’un inventeur qui ose ? Combien de fois t’es tu dis « lui ou elle, je sais pas ce qu’elle a « mais elle a un truc ! Pourtant elle est grosse, il est vieux (ou inversement, ou cumulé :p) mais wahoo il/elle dégage un truc !  »

– …

– Alors pourquoi quad il s’agit de toi, tu t’occupes-tu de l’enveloppe plutôt que de ce tu vibres ?

– Ah ben ouais mais les gens eux, ils ne voient pas ça. Ils ne voient que l’enveloppe.

– Ils ne voient l’enveloppe que lorsque TOI tu ne vois que l’enveloppe, lorsque toi tu mets toute ton énergie dans cette enveloppe.; C’est comme si tu leur envoyais le signe « regarde mon enveloppe, regarde mon enveloppe ». En même temps c’est normal qu’il ne regarde que ça puisque tu ne leur donnes alors que ça à voir tellement toute ton énergie est occupée à rendre cette enveloppe présentable.

Redirige ton énergie sur ce que tu es profondément, vis, vibre, ris, ose, regarde au delà de l’enveloppe, porte ton attention sur ce qui est sublime en toi (si, si ici et maintenant ! ), plus tu reconnais la déesse qui est en toi, plus tu rayonnes, plus tu te sens fort(e), plus tu sens la chaleur de l’amour de soi couler dans tes veines, plus tu vois ton infinie beauté et plus…. ça t’es égal le regard que les gens porte sur to  Parce que tu sais que tu es parfait(e), qu’à cette seconde là tu es exactement celle que tu dois être, à l’endroit où tu dois être même si tu es mal coiffée, même si tu viens de te mettre en rogne, même si t’as des cernes ou un gros c**. C’est ton mieux du moment. Tu es et ça, c’est parfait.

-…

Tout ça avec une simple coupe de cheveux 

« Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin, cherchez ce qui vous fait vibrer, car ce dont le monde a besoin, c’est de personnes qui vibrent avec la vie » Harold t. Whitman

Je vous souhaite un dOux et beau week -end enchanté 

Kifs & Kiss 

Syl

Publicités

CQFD ou l’art d’être cool

être cool gérer ses émotions avoir confianceSituation 1 :
Je sors jeter la poubelle et je vois un monsieur forcer pour rentrer dans la place de parking à côté de la mienne. Oui, oui forcer. Il manquait facile 5cm pour que ça rentre. Résultat ? 2 voitures de rayées (en plus de la sienne cabossée de partout :p)
 
– Hey !!! ça va pas non ! P**** mais vous voyez pas que ça rentre pas !!! Sortez de cette voiture qu’on fasse un constat !
– Oh c’est bon ! Y a pas mort d’homme ! Et je m’arrête si je veux, espèce de mal b**** et…..patati et patata voilà la situation qui part en farigoulette à celui qui sera le plus agressif !
 
Situation 2 :
Je suis en pleine préparation de repas, ma cousine vient manger et j’ai un rendez-vous super important ensuite. Je suis pile poil dans les temps, ni en avance, ni en retard. Tout va bien. Ma fille m’appelle :
– Maman, j’ai loupé le bus ! Tu peux dire à la cousine de venir me chercher.
– Ma fille, elle ne connait pas la ville et ça lui fait faire un sacré détour
– Ben ça va elle met le GPS !
– Tu changes de ton tout de suite !!! C’est toi qui fait la connerie et tu te permets en plus de parler comme ça !
Pas le choix, je descends…. en rageant et ruminant durant les 20 minutes de route et en hurlant sur elle, sur son inconséquence, sur le fait qu’elle me mette en retard…. Et patati et patata voilà la situation qui part en farigoulette à celle qui criera le plus fort et qui aura le dernier mot !
 
Situation 3 :
Le professeur de sport de mon fils, en séjour au ski, qui m’appelle pour m’annoncer que celui ci à fait une chute… en sortant du bus :p
Moi en panique, le nœud au ventre, pas là pour le soigner, pour le rassurer, à imaginer la triple fracture et pourquoi pas l’ablation dudit bras, mais il ne pouvait pas faire attention et pourquoi ne m’ont-ils appelé que maintenant …. Et patati et patata voilà la situation qui part en farigoulette à celui qui accuse le plus l’autre !
 
A PART QUE CA NE C’EST PAS PASSE COMME CA HIER !
 
J’ai vécue c’est 3 situations mais en aucun cas ce n’est parti en farigoulette 🙂 Et vous savez pourquoi ? Parce qu’hier j’avais posé comme intension le matin, dans le défi des 100 jours
« je me la joue cool » et mon cerveau s’en est souvenu ! et il n’a eu de cesse de me faire rechercher en moi les outils dont j’avais besoin pour que je le prenne cool !
La voiture bugnée ? Hop rapide calcul de l’énergie que ça va me prendre à faire réparer la petite griffure dans l’angle de mon pare-chocs plastique : j’ai choisi de ne pas en prendre.
La voiture d’à côté avec l’aile toute rayée ? pas question que monsieur s’en aille sans laisser un mot. J’ai visualisé Mr entrain d’écrire son mot et j’ai affirmé; même les badauds n’y croyaient pas que j’allais réussir. Monsieur est sorti et à mis un mot.
Ma fille et sa façon de parler ? juste une phrase ferme que je n’ai pas pris personnellement. En même temps elle a fait ce que je lui ai appris : tu as un soucis commence par trouver une solution et elle m’a appelée toute fière d’avoir pensé à la cousine :p
Mon repas pas cuit ? J’ai laissé la plaque chauffer avec le minuteur (dont je ne me sers jamais trop peur que la maison prenne feu) et j’ai nettoyé sur tout le chemin les peurs et les angoisses que ça me faisait remonter à l’aide du GTS Concept.
L’appel du professeur pour la chute de mon fils ? Respiration profonde, je ne fais aucune supposition sur son état et je le laisse parler et exposer la situation. Examen fait pas de fracture ni d’emputation, repos demain matin. Mon fils ne voulait pas que vous m’appeliez pour ne pas m’inquiéter ? Dites lui que je ne m’inquiète pas vu qu’il sait s’enlever sa sensation de douleur avec les exercices GTS (et je ne suppose même pas que le prof m’aies pris pour une bizarre :p ). Je le remercie pour son appel, et lui souhaite bon courage pour la suite du séjour.
 
Conclusion : intention d’hier réussie à 100% : je me la suis jouée cool et surtout, surtout j’ai validé que quoi qu’il m’arrive maintenant dans ma vie j’ai les outils pour mieux vivre les aléas.
Et histoire de finir en beauté je me suis couchée en trouvant mes 3 kifs de ma journée et en faisant mes gratitudes !
 
Je suis libre ❤
Libérée de ces empreintes émotionnelles qui conditionnaient mes réactions, mes façons de vivre les choses ❤
Libre d’être celle que je suis ❤
J’ai confiance en mes capacités à faire face aux aléas de la vie ❤
Et j’ai confiance en la vie qui me propose toujours tout pile les aléas dont j’ai besoin pour avancer ❤