Confidences

Mon pouce et mon index planté dans ses yeux et je touille, je touille jusqu’à ce qu’il me supplie d’arrêter et efface de sa bouche cette phrase… qu’elle phrase me demandez-vous ?
Peu importe la phrase. Elle a cet effet sur moi alors que pour certain.es elle serait anecdotique. Et à qui j’envisage de touiller les globes oculaires ? Fiston of course !

Alors cette phrase prononcée ce matin là, comment vous dire…. elle réveille en moi une énergie dévastatrice et machiavélique. Même moi ça me surprend ! Comme si il avait appuyé sur le bouton nucléaire sans le savoir ! Il sait pas où il a mis les pieds avec cette phrase fiston. Il sait pas que cette phrase prononcée me fait oublier qui je suis, m’ôte tout instinct maternel et allume chez moi un feu puissant. Il ne savait pas. Maintenant il sait 😁 J’ai déjà démarré au quart de tour en (plein, plein) d’autres occasions mais là… j’suis passée en 15 secondes de 90 à 230 km/h. Accélération record, fiston collé au siège. Lui qui voulait que je lui foute la paix de bon matin à récolté la guerre. 10min à pas décolérer… jusqu’à ce qu’il parle sans un mot ni « désolé mam’s », ni « à ce soir ». Ce grand c** (je vous rappelle que la phrase dite me fait oublier tout lien et amour filial… 🤪), donc ce grand c** me laisse en plan avec mon volcan et son éruption explosive de type strombolienne
(Nota benne : éruption qui projette des bombes incandescentes, dont la taille peut atteindre plusieurs mètres, à des hauteurs de plusieurs centaines de mètres…)

Et que ce passe-t-il dans ces moments là ? Une fois la porte fermée tout disparaît comme par magie et je redeviens souriante, douce, zen oubliant jusqu’à l’évènement ? Le soir venu quand revient le fils prodige tout se passe comme si rien ne s’était passé ?

Que nenni !! Une fois la porte fermée et le fiston parti il me faut trouver où déverser tout cela. « Et les techniques que tu connais, pratiques et transmets, Syl ? ». Pas le moment. Incapable à cet instant là. Je me doute bien qu’il a appuyé sur une part blessée et souffrante et ainsi fait ressortir de vieilles mémoires… Mais bon, chaque chose en son temps. Alors je rumine, je radote auprés des copines, je rerumine, je reradote… J’en évacue un peu au passage et j’enfoui le reste. Je vis une jolie journée. Je me sens prête à avoir une discussion avec lui en rentrant, à partager mes ressentis et à comprendre les siens.

Re que nenni !!! A mon retour je le croise, il s’apprête à sortir. Je lui lance un « et on ne reparle pas de ce matin ». Il fait demi-tour et me dit « si tu veux ». Je respire.
Note pour la suite Syl « mettre de côté n’est pas traiter » 😁 C’est pas comme si c’était mon job 🤪
Bref il a fallut moins de 5 minutes pour que le volcan strombolise à nouveau… Et qu’à fait Fiston ? Il est parti. Et me voilà à nouveau seule avec Strombio le volcan…. Je vous passe les 35 appels que j’ai fait sur son portable pour espérer verser ma rage… Il n’a pas décroché.

Pourquoi je vous raconte ça ?
Parce que c’est un cas d’école. Un magnifique et magistral cas d’école sur deux plans.

Plan 1 ➡️ Deux fonctionnements différents qui s’affrontent.
Personne 1 – la diseuse ou le diseux : besoin de sortir sa frustration, sa rage, sa tristesse, bref ses émotions pour se sentir mieux en parlant, râlant, criant….
Personne 2 – le taiseux ou la taiseuse : besoin de s’éloigner, de s’isoler pour évacuer son stress, sa rage, sa colère (…), préfère ne rien dire pour éviter que ses mots dépassent ses pensées

Vous l’aurez compris j’suis pas une taiseuse 😛 et là où il y a problème c’est quand la diseuse pense que le taiseux fonctionne comme lui et inversement.

Quand je râle j’exprime ce que j’ai à dire sur l’instant, je sors le trop plein. Je dégueule mon stress, mon angoisse de ne pas y arriver et plus l’autre est stoïque en face plus je me sens incomprise, pas soutenue, non respectée.
Quand il m’entend râler dessus il se sent agressé, non respecté. Il accumule, accumule, accumule. Tente de ne rien dire, se retient, se retient jusqu’à ce que la digue lâche et sorte des horreurs.

Plan 2 ➡️ Tu as la jambe cassée mais tu ne le sais pas, quelqu’un appuie sur ta blessure par inadvertance, si ça te fait mal est-ce de la faute de celui qui appuie ou de la blessure ? Qu’est-ce qui est le plus utile ? Le rendre responsable de ta souffrance et le maudire tant et plus ou t’occuper de ta blessure, la comprendre, la soigner et ainsi retrouver un corps en pleine santé qui fait que tu ne sentiras rien de plus qu’un doigt sur ta jambe si on n’appuie à cet endroit ?
J’ai fini par reprendre le pouvoir sur ma vie… au bout de 24h 🤪 je me suis occupée de cette blessure si douloureuse et ancienne qu’elle réveillait chez moi mes plus bas instincts de survie. Et vous savez quoi ? Elle était bien loin de n’être que la mienne… Toute une lignée de femmes hurlait avec moi cette souffrance…d’où la strombolite aigùe 🤪 En me guérissant je les guéris aussi, tout comme je libère la lignée d’hommes de siècles de culpabilité. Nous ne sommes qu’un.

Bref j’ai pas planté mon pouce et mon index dans ses yeux en touillant, en touillant jusqu’à ce qu’il me supplie d’arrêter mais c’était moins une ! 😱

Et vous ça vous arrive parfois de stromboliser ? Comment faites-vous quand le volcan est en pleine éruption ?
Au plaisir de vous lire

Délicieuse journée jolis vous

Sylvie

⭐ Besoin d’un accompagnement pour vous ou votre enfant ? ⭐
06.37.36.51.34
sylviethaon.com

#thérapie #thérapiebrève #gtsconcept #coaching #emotion #pleinpotentiel #potentielcreatif #intelligenceemotionnelle #neurosciences #neurosciencesaffectives #neurosciencescognitives #neurosciencesemotionnelles #neurosciencescomportementales #développementpersonnel #êtresoi #confianceensoi #oser #renaîtreàsoi #evoluerenconscience #grandirenconscience #bienveillance #changement #thérapiecréative #artthérapie #relaxation #meditation #yoganidra #pleineconscience #secentrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s