C’est l’histoire de bouchons rouge et bleu

Je rencontre Mzelle Jade, 10ans pour la première fois. C’est son papa qui l’amène. Tout de suite installé il m’explique qu’ils ont déménagé il y a 7 mois maintenant, que Jade était ravie de venir s’installer là tout prés de la famille et de la mer. Que c’était un grand projet dont ils rêvaient tous depuis longtemps. Que la rentrée c’est super bien passée, que Jade s’est fait de nouveaux amis d’autant plus facilement que sa cousine est dans la même école et qu’elle connaissait déjà certains enfants avec qui elle jouait en vacances.
Aux vacances de février on a même fait venir des copines d’avant. Jade est là et de dit rien. Je lui explique que dans un premier temps je discute avec son père pour comprendre ce qui l’a décidé à prendre rdv pour elle et qu’ensuite, si elle est d’accord, nous prendrons un moment ensemble elle et moi et elle me partagera son point de vue. Je me tourne à nouveau vers le papa et lui demande-Et qu’est-ce qui a motivé ce rdv ?

-Ben Jade n’est pas heureuse ! Elle est toute maussade, elle râle, rechigne quand on lui propose des activités qu’elle adore, on la reconnait plus… Avec sa mère on ne sait plus quoi faire ! Et bien sûr elle ne veut rien nous dire !

-Ok, Jade es-tu d’accord que l’on se voit toutes les deux ?

-Bof

-C’est toi qui choisis, tu as le droit de dire non. Tu peux aussi tester et dire stop à tout moment si ça ne te convient pas, on conclura et demandera à papa de rerentrer. On se voit toutes les deux ?

-Oui
Je raccompagne le papa et reviens m’assoir dans le cabinet auprès de Jade.
Je lui demande ce qu’elle pense de ce qu’à dit son père, si elle est d’accord avec son analyse

-Un peu oui

-Avec quoi tu es d’accord ?

-Ben que je suis pas heureuse

-As-tu une idée de la cause ?

-Ben non justement !

-Et avec quoi t’es pas trop d’accord ?

-Quand il dit que tout va bien à l’école, que je me suis refais plein d’amis

-Ah. C’est pas vrai

-Pas vraiment, c’est surtout les amis de ma cousine. Et puis c’est pas comme mes amis d’avant.

-C’était comment tes amis d’avant ?

-C’était comme mes sœurs ! J’avais deux copines et on était tout le temps ensemble, depuis toutes petites, depuis la crèche en fait !

-Ce sont les copines que tu as vu aux dernières vacances ?

-Juste une des deux, avec une autre copine.

-Ah et comment s’appelle celle qui n’est pas venue ?

-Claire

-Elle n’a pas pu venir ?

-J’sais pas

-Tu lui as demandé ?

-Ben je lui ai écrit et elle m’a pas encore répondu. Pourtant on avait dit qu’on s’écrirait. Moi je l’ai fait. Alors j’attends qu’elle me réponde.

-Et tu lui as écris quand ?

-Pas longtemps après que je sois arrivée, je lui avait promis de lui envoyer du sable et des coquillages et je l’ai fait.

-Et depuis ?

-Ben pas de nouvelle ! J’attends !

-Depuis 6 mois ?

-Oui, elle avait dit « on fait un tour chacune »

-N’as-tu pas essayé de l’appeler ?

-J’ai pas de portable

-Tes parents en ont un, leur en as-tu parlé ?

-J’crois, une fois

-Et qu’on-t-il dit ?

-Ben d’attendre, qu’elle allait surement me répondre

-C’était y a longtemps ?

-Euhhh

-Avant Noël ?

-Oui, avant

-Avant les vacances d’octobre ?

-Non juste après je crois

-Et depuis tu ne leur en plus parlé ?

-Non ça sert à rien faut juste que j’attende, alors tous les jours je regarde le courrier et le mercredi et le samedi c’est même moi qui vais à la boîte aux lettres mais y a toujours pas sa lettre

-As-tu imaginé qu’il y avait pu y avoir un problème ? Que la lettre ne lui soit pas parvenue ? Qu’elle a bien reçue mais qu’elle a jeté l’enveloppe avec ton adresse ?

-Non

-Je vais te raconter une histoire (je me saisie de deux feutres, un bleu et un rouge) et là je les utilise comme deux personnages… tu sais quand on rencontre quelqu’un qu’on aime beaucoup souvent on lui donne un ptit bout de son cœur et l’autre fait de même (je prends donc le bouchon rouge et le met sur le feutre bleu et le bouchon bleu sur le feutre rouge), ça fait un lien entre les deux personnes. Quand la personne bleue s’éloigne, la personne rouge sans un manque (normal Bleu est partie avec son bouchon rouge) et c’est pareil pour la personne bleu. Du coup les deux souffrent que l’autre s’éloigne, ce n’est pas agréable, ça les rend triste. Y a même des fois où un des deux jète le bouchon de l’autre parce qu’il n’en a plus besoin et récupère son bouchon et l’autre se retrouve alors…

-Sans bouchon !!!

-Oui c’est ça

-Ben comment faut faire alors ?

-Que chacun récupère son bouchon (et je lie le geste à la parole et disant bien clairement…) le feutre bleu rend le bouchon rouge au stylo rouge et le feutre rouge rend le bouchon bleu au stylo bleu, le feutre rouge retrouve sa liberté et le feutre bleu aussi. Quand l’un s’éloigne l’autre est toujours entier et ne risque pas de sécher la mine à l’air !

-Oui mais s’ils veulent se revoir ?

-Oui ? Comment penses-tu que ça se passe ?

-Ben ils peuvent le faire quand même !

-Oui tout à fait, si les deux sont ok
Nous continuons la séance par divers exercices de déprogrammation (l’attente, la déception, la trahison, la tristesse…) et nous finissons par un pont vers le futur pour voir les options qui s’offraient à elle et voir les scénarios possibles, en veillant bien à caser un « quoiqu’il puisse arriver » pour prévoir même les réactions faces à l’imprévisible. Dans les différentes options est envisagé de demader le concours des parents, je lui propose donc de faire rentrer son papa et lui demande si elle est ok pour que nous partagions ensemble ce qui s’était dit. Elle valide en rajoutant « mais c’est toi qui dit »
Nous faisons rentrer le papa et je lui explique. Celui-ci est interloqué

-Mais voyons Jade pourquoi ne nous l’avoir pas dit !!!

-Parce que vous m’aviez dit d’attendre

-Mais y a 6 mois ! Et nous nous pensions que vous vous étiez faché vu que tu ne nous parlait plus d’elle ou que tu l’avais oublié
Jade éclate en sanglot et va se caler dans les bras de son papa. Il lui caresse les cheveux tout en me regardant avec un ptit regard désespéré. Pendant de Jade lâche la pression je lui explique les différentes options que Jade à trouver et lui de rétorquer :

-Mais Maman à toujours les numéros des mamans de tes copines, on appelle Jade dés ce soir si tu veux
Jade se redresse et accepte.
Nous concluons le rdv et je demande à Jade de me tenir au courant et que si elle a besoin elle peut toujours m’appeler. Au passage je lui donne ma carte et lui explique, comme à tout les pré ado et ado que j’ai en consult’ que cette carte est un joker lui permettant de m’appeler pour faire une séance secrète si un jour elle a quelque chose de très important qu’elle ne peut dire à personne. Maline elle me regarde, regarde son père et me rétorque

-Ben il me faudrait un portable alors
Je souris, son père rétorque

-Quand tu rentres au collège on a dit et si tu en as besoin avant tu nous demandes le notre

-Ben vous allez savoir alors ?

-Tu as qu’à dire « je veux utiliser la carte jocker » et alors ils n’auront pas le droit de te poser de question, vous êtes d’accord ?

-Oui, oui

-Tu peux aussi demander à quelqu’un de ton entourage qu’il te prête son portable

-Ah oui ! Y a Yanis ! C’est mon grand cousin il a un portable lui

-Ah ben tu vois ! Il y a toujours des solutions
J’ai recroisé son papa quelques temps après, la copine avait bien reçu la lettre et quand les parents lui ont demandé pourquoi elle n’avait pas répondu elle a fondu en larmes, Jade lui manquait trop c’était trop dur ! Evidemment dés le lendemain elles se sont téléphoné et il était prévu que Claire viennent passer une semaine cet été. Puis il m’a regardé et m’a dit « par contre on a rien compris, quand ma femme à expliqué à Jade ce qu’avait dit Claire, Jade l’a regardé et lui a dit : Sylvie avait raison c’était à cause des bouchons »

Délicieuse journée jolis vous

Sylvie

🌟 Besoin d’un accompagnement pour vous ou votre enfant ? Je consulte à Fréjus, Bagnols en Forêt et en visio.
06.37.36.51.34
sylviethaon.com

Précision : les cas ici contés sont simplement inspirés de plusieurs personnes, ce n’est jamais l’histoire unique d’une personne, secret professionnel et respect oblige 😁. Les situations, dates, noms, pathologies et lieux ont été modifiés

#thérapie #thérapiebrève #gtsconcept #coaching #emotion #demenagement #amitie #operation #yoganidra #développementpersonnel #êtresoi #confianceensoi #oser #renaîtreàsoi #evoluerenconscience #grandirenconscience #bienveillance #changement #thérapiecréative #artthérapie #relaxation #meditation #pleineconscience #secentrer

2 réflexions sur “C’est l’histoire de bouchons rouge et bleu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s