C’est l’histoire d’une immense colère

Rdv pris par une maman qui ne supporte plus la façon qu’elle a de faire avec son fils de 2ans. Il la rend folle, lui tient tête tout le temps, fait des colères immenses et elle a l’impression de ne faire que lui hurler dessus. Elle ne sait plus quoi faire, tellement qu’il lui arrive même ces temps-ci de lui lever la main dessus. « En plus ça n’a aucun effet sur lui ! Et après c’est quoi ma prochaine étape ? J’ai peur et ne sais plus quoi faire ! ».

La semaine suivante je vois arriver dans le cabinet la maman…accompagnée de son fils ! Celui-ci devait être récupéré par le père pour la journée et il venait de lui faire faux-bon. Elle était en colère contre le papa, désolée et désemparée. « Tout va bien, si Ptit bonhomme est là ce n’est surement pas pour rien, si vous êtes ok nous allons faire la séance tous les 3 ensemble. »

La séance commence, j’explique à l’enfant que j’ai besoin de m’occuper de sa maman, je lui présente les lieux, sors les jeux, les livres, les peluches, les mandalas et les crayons, nous installons aussi sa chaise à côté de maman. Il garde doudou tout contre lui, reste tout près de maman, collé à sa jambe.

Nous commençons la séance et Maman me raconte son quotidien, son impuissance, ses peurs… Ptit bonhomme s’approche des jeux, il semble désintéressé par ce qui se passe et ce dit, tout absorbé par ce qu’il fait. Maman explique que c’est de pire en pire, que de toute façon il a toujours été difficile, que tout petit déjà il faisait des crises de coliques et hurlait pendant des heures, qu’il faisait des cauchemars et se réveillait plusieurs fois par nuit… Et plus il hurlait, plus elle hurlait.
Elle me parle de ses crises et me dit « dommage qu’il n’en fasse pas une ici vous verriez de quoi je parle ! ». La conversation continue quelques minutes et nous sommes interrompues par Ptit Bonhomme qui réclame le goûter qui est dans le sac. Maman refuse, ce n’est pas encore l’heure. Une fois, deux fois, trois fois… et Ptit Bonhomme démarre une crise. Il nous aurait lancé un « Tu l’as demandé, je te l’offre » que même pas j’aurai été étonnée ! Il avait pourtant bien l’air d’être tout à ses jeux…
La crise monte, le fils est tout colère et ça monte aussi chez Maman. J’observe, je m’approche de Ptit Bonhomme accroché à la jambe de sa mère.- Elle est où ta colère toi ?
Pas de réponse

– Moi quand je suis en colère je l’ai souvent dans les pieds et du coup quand je veux la faire partir je tape des pieds pour qu’elle aille dans la terre (et je me mets à taper des pieds)
Toujours tourné vers lui, accroché à la jambe de sa maman, il hurle et exige le goûter

– Et mon fils quand il est en colère lui c’est dans ses mains alors il tape sur un coussin pour la faire sortir, comme ça (et je mime en sur exagérant et en faisant un peu le clown)
Je vois poindre chez Ptit Bonhomme un sourire en coin. La mère me regarde dubitative persuadée d’être tombée chez les fous. En tout cas il hurle plus.

– Alors elle se cache où ta colère toi ?
Silence

– Y en a même leur colère elle se cache dans la bouche et pour sortir elle veut mordre tout ce qu’elle trouve ! Attends je reviens ! (Je file fouiller dans un panier et reviens fièrement avec… un os à chien en silicone ! Astuce d’une de mes formatrices 😉 Et je reprends) Ceux-là ils auraient bien besoin de ça pour faire sortir leur colère ! (et me voilà à mâchouiller l’os dont la corde de chaque côté gigotte)
Il éclate de rire

– Dis, et celle de maman elle est où de colère ? Tu sais toi ?
Il lève la tête, me regarde et me montre la gorge. Sa mère le regarde médusée. Je continue…

– A oui c’est vrai !!! Dés fois la colère se cache aussi dans la gorge ! Pour la faire sortir alors le mieux c’est de crier ! Tiens et si on le faisait ensemble ? (je me tourne vers la maman)

– Elle est dans votre gorge vous la colère ?

– Oui, mais j’vais pas me mettre à hurler là

– Venez, on se lève et déjà on va se secouer (je lui glisse un « allez jouez le jeu, on fait comme si, faites-moi confiance… et me mets à gesticuler et à me secouer, elle commence elle aussi à le faire timidement. Je me retourne vers ptit bonhomme, m’approche.

– Bon et alors elle est caché où la tienne de colère? J’égraine les endroits en le touchant, il finit par me montrer ses pieds. Nous nous mettons alors à taper des pieds tous les deux, rejoint par maman après quelques secondes, qui a l’air de prendre plaisir à l’exercice. On se secoue, on tape des pieds et on lance les points dans le vide en faisant des Grrrr rageurs. Puis on s’arrête. On fait 3 grandes respirations et on vérifie. Y a-t-il encore de la colère de caché ? Non c’est bon tout est sorti. Nous nous rasseyons et Ptit bonhomme se love dans les bras de sa mère. Je sers un verre d’eau à Maman.

– Dites-moi nous n’avons pas parlé de la grossesse et de l’accouchement. Comment ça s’est passé ?

– La grossesse parfaite, l’accouchement un enfer !
Voilà la maman qui se met à me raconter cet accouchement, l’arrivée à la clinique pour un dernier contrôle de routine… le stress du médecin… ses propos alarmistes… elle qui ne s’est pas écouté et qui n’a pas osé tenir tête au soignant… l’accouchement déclenché sans son consentement… les souffrances terribles…. Tout qui s’enchaine…. Trop vite… trop douloureux… puis tout qui se stoppe… bébé coincé… bébé en souffrance… la césarienne en urgence… les complications après… Sa colère est palpable et immense « j’aurai dû m’écouter ! je savais que ce n’était pas le moment ! et au lieu de m’imposer, de crier même, j’ai rien dit et on a failli y passer tous les deux !»
Bingo, elle vient donc de là cette immense colère de Maman… et de Ptit Bonhomme. Il est temps de retraiter tout cela, grâce aux techniques GTSConcept… libérer les émotions (trahison, colère, peur, panique…) liées à ce trauma, rendre au médecin son stress, ses projections, nettoyer les ressentis (déchirement, arrachement, cœur qui s’emballe, brouillard….) annuler les projections qui ont été faites (mon bébé va mourir, j’ai failli ne jamais pouvoir le serrer dans mes bras, j‘ai cru que j’allais y passer tellement mon cœur battait fort….). Ça se fait en douceur, avec des techniques projectives, nous suivons juste le fil. Puis nous retraitons jusqu’au moment de la naissance… la rencontre ratée avec bébé, on nettoie, on nettoie puis on retraite et réimprime une nouvelle rencontre… comment se sent maman… comment se sent bébé… bien, paisible, abandonné au câlin… Alors on récupère, image, sensation et on vient installer tout ça en elle, en lui, ici et maintenant, aujourd’hui, jusqu’au bout des doigts, jusqu’au bout des pieds, dans leurs cellules… Tout va bien. Sur la chaise, dans le cabinet, Maman verse une larme et notre regard se pose sur Ptit Bonhomme qui s’est endormi sans qu’on s’en aperçoive, abandonné, confiant dans les bras de sa maman. Tout va bien.
Je l’ai revue, seule cette fois-ci, 3 semaines après. Ptit Bonhomme et elle était moins en colère, « surtout plus tout le temps comme avant » et quand ça leur arrivait ils utilisaient les techniques que nous avions vu ensemble. Dés fois ça marchait. Nous avons complété le travail par une séance sur elle, ses peurs de mal faire ou d’être « comme son père », sa confiance en elle… Mais ça c’est une autre histoire…

Délicieuse journée jolis vous

Sylvie

⭐ Besoin d’un accompagnement pour vous ou votre enfant ? Je consulte à Fréjus, Bagnols en Forêt et en visio.
06.37.36.51.34
sylviethaon.com

#thérapie #thérapiebrève #gtsconcept #coaching #enfant #parent #emotion #accouchement #naissance #traumatisme #développementpersonnel #êtresoi #confianceensoi #oser #renaîtreàsoi #evoluerenconscience #grandirenconscience #bienveillance #changement #thérapiecréative #artthérapie #relaxation #meditation #yoganidra #pleineconscience #secentrer #troubledesapprentissages #troubledelattention #dys

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s