J’ai coupé mes cheveux ! Et alors ?

[Pensée de la semaine]

j'ai coupé mes cheveux cheveux long courts feminité estime de soi confiance en soi estime de soi développement personnel coaching sylvie thaon

VERSION VIDEO parfaitement imparfaite →  ici     #yenapourtouslesgoûts

Et version écrite là ↓ #aumoinsquandtuliscaderangepaslevoisin

J’ai coupé mes cheveux !
Rien de bien extraordinaire normalement je vous l’accorde.
J’avais décidé de les laisser pousser pour les avoir long, très long et pouvoir, une fois dans ma vie expérimenter le jeté-de- cheveux-de-côté-so-sexy. J’expérimentais.

Ils m’ont fait faire du chemin en poussant. Ils m’ont interrogés sur ma conception de la féminité, sur les soins que je leur apportés (ou pas), sur ma volonté à vouloir les faire rentrer dans le rang alors que eux sont libres et veulent boucler où ils veulent… J’ai appris à lâcher prise sur le résultat, je les ai laissé de plus en plus libre d’exprimer leur…indiscipline…

Et puis j’en ai eu marre ! Marre de l’énergie que ça me coûtait de vouloir expérimenter un truc qui n’est, profondément, pas moi ! S’en est suivi une longue conversation avec moi même que je vous retransmets ici (ben oui je me parle à moi même):p

– Ok. Tu sais ce que tu aimes. Tu aimes passer 3 secondes devant le miroir, tu aimes te laver les cheveux en 2 minutes top chrono, tu aimes quand c’est simple, tu aimes avoir la nuque dégagée…
Alors pourquoi vas-tu dépenser de l’énergie à vouloir être autre chose pour-voir-si-ça-aussi-ça-te-plait. Et sinon ? T’as de l’énergie à perdre Syl ?

– …

– Et t’as pas l’impression que c’est pareil avec ton poids, tes fringues, ton âge… combien d’énergie mets tu chaque seconde de ta vie à vouloir être autre chose un jour ? Et si tout cela n’était qu’une façon de te détourner de l’essentiel : celle que tu es réellement, profondément ? Et si, soyons fou, tu récupérais toute cette énergie et tu la redirigeais ici et maintenant juste à Etre. Ferme les yeux et imagine avec moi….

Imagine que tu décides aujourd’hui que tu es parfaite. Avec des rondeurs, des rides, des cheveux indisciplinés, avec des blessures, avec des casseroles… Peu importe celle que tu es aujourd’hui est PARFAITE. Parfaitement imparfaite. Imagine.
Imagine toute l’énergie que tu récupères dans ce passé qui te fais encore souffrir, dans ce futur que tu n’atteindra jamais.
Imagine que toute cette énergie tu la rediriges vers ton cœur, vers ce que tu es profondément, vers ce qui te fait vibrer.
Imagine l’être rayonnant que tu deviens alors, imagine combien tu te sens forte et portée pour devenir enfin celle que tu es vraiment. Que crois-tu que les autres verront ?

Que vois-tu chez les être qui ont réussi cela ? Voyais-tu chez Mère Théresa ses rides, ses bras qui pendouillaient ou son amour infini et sa détermination ? Que vois-tu chez cette fille qui rie aux éclats, ses bourrelets ou sa joie de vivre ? Que voyais-tu chez Steeve Jobs, un homme chauve et binoclard ou l’étincelle de génie, l’assurance d’un inventeur qui ose ? Combien de fois t’es tu dis « lui ou elle, je sais pas ce qu’elle a « mais elle a un truc ! Pourtant elle est grosse, il est vieux (ou inversement, ou cumulé :p) mais wahoo il/elle dégage un truc !  »

– …

– Alors pourquoi quad il s’agit de toi, tu t’occupes-tu de l’enveloppe plutôt que de ce tu vibres ?

– Ah ben ouais mais les gens eux, ils ne voient pas ça. Ils ne voient que l’enveloppe.

– Ils ne voient l’enveloppe que lorsque TOI tu ne vois que l’enveloppe, lorsque toi tu mets toute ton énergie dans cette enveloppe.; C’est comme si tu leur envoyais le signe « regarde mon enveloppe, regarde mon enveloppe ». En même temps c’est normal qu’il ne regarde que ça puisque tu ne leur donnes alors que ça à voir tellement toute ton énergie est occupée à rendre cette enveloppe présentable.

Redirige ton énergie sur ce que tu es profondément, vis, vibre, ris, ose, regarde au delà de l’enveloppe, porte ton attention sur ce qui est sublime en toi (si, si ici et maintenant ! ), plus tu reconnais la déesse qui est en toi, plus tu rayonnes, plus tu te sens fort(e), plus tu sens la chaleur de l’amour de soi couler dans tes veines, plus tu vois ton infinie beauté et plus…. ça t’es égal le regard que les gens porte sur to  Parce que tu sais que tu es parfait(e), qu’à cette seconde là tu es exactement celle que tu dois être, à l’endroit où tu dois être même si tu es mal coiffée, même si tu viens de te mettre en rogne, même si t’as des cernes ou un gros c**. C’est ton mieux du moment. Tu es et ça, c’est parfait.

-…

Tout ça avec une simple coupe de cheveux 

« Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin, cherchez ce qui vous fait vibrer, car ce dont le monde a besoin, c’est de personnes qui vibrent avec la vie » Harold t. Whitman

Je vous souhaite un dOux et beau week -end enchanté 

Kifs & Kiss 

Syl

Publicités

2 réflexions sur “J’ai coupé mes cheveux ! Et alors ?

  1. Sylvie, cheu veu (…) te dire tout le bien que je pense de ton message. Ni trop long, ni trop court, il rafraîchit mes idées et je suis de mèche avec toi. Balayer les préjugés qui décoiffent et être soi même… Oui, sans faire de mini vague tu arrives à me séduire de façon permanente. Avec cette tonalité particulière tu nous offres des perspectives colorées et nuancées. Je lève une coupe à celle qui a embellit ma journée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s